affinage


affinage

affinage [ afinaʒ ] n. m.
• 1390; de affiner
1Purification, raffinage. Affinage des métaux. affinerie. Affinage du verre par élimination des bulles.
2(XVIIIe) Dernière façon, finissage. Affinage du lin. Spécialt Achèvement de la maturation des fromages. Cave d'affinage.

affinage nom masculin Agriculture Opération ayant pour but d'ameublir la terre. Agroalimentaire Dernière phase de la fabrication du fromage. Procédé de purification des sucres roux. Aquaculture Opération précédant la mise sur le marché des huîtres, ayant pour but d'en améliorer le goût et la présentation. Céramique et Verrerie Élimination, par fusion prolongée, des bulles ou défauts contenus dans les verres ou les émaux lors de leur élaboration. Métallurgie Opération consistant à éliminer les impuretés contenues dans un métal ou un alliage à l'état liquide. Textiles En filature, opération visant à diminuer la section des rubans ou des mèches par une action d'étirage.

affinage
n. m. Action de rendre plus fin, de débarrasser des impuretés.
Affinage des eaux: élimination des substances polluantes qui subsistent après un premier traitement.

⇒AFFINAGE, subst. masc.
TECHNOL. DIVERSES (alim., métall., chim.). Action d'affiner (une matière, un objet; cf. affiner I A).
A.— Emploi abs. :
1. Quand la masse est bien fondue, on procède à l'affinage, opération qui consiste à maintenir une température suffisante pour que la masse vitreuse reste bien liquide.
Ch.-A. WURTZ, Dict. de chimie pure et appliquée, t. 3, 1869-1878, p. 663, s.v. verre.
2. Le puddlage diffère de l'affinage par la nature seule du combustible;...
E. BARBERET, Traité pratique de serrurerie, 1888, p. 2.
3. La cave d'affinage est la pièce dans laquelle la pâte de fromage continue à être le siège de transformations destinées à leur faire acquérir toutes leurs qualités...
A.-F. POURIAU, La Laiterie, 1895, p. 587.
4. D'autres opérations métallurgiques prennent le métal brut, et le transforment en un métal commercial, présentant le degré de pureté voulu, d'ailleurs variable avec l'emploi; ces dernières opérations constituent l'affinage.
L. GUILLET, Traité de métallurgie générale, 1923, p. 1.
5. Dans le multifiltre (...) le tuyau de communication sert au vin non parfaitement limpide que donne un filtre dans la période dégrossissante pour le passage dans le filtre voisin en période d'affinage.
R. BRUNET, Le Matériel vinicole, 1925, p. 443.
6. La maturation [de la bière] est (...) un phénomène d'affinage...
BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 486.
B.— [Suivi d'un compl. prép. marquant la matière sur laquelle s'exerce l'opération] :
7. Autant que possible [pour la galvanoplastie], il faut choisir des sulfates provenant de l'affinage des monnaies ou des capsuleries;...
H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p. 186.
8. Le sucre de canne sucre un peu mieux que celui de betterave, parce que l'affinage du sucre de canne peut être poussé plus loin que celui de betterave...
L.-E. AUDOT, La Cuisinière de la campagne et de la ville, 1896, p. 498.
Rem. À propos de l'affinage du sucre et du salpêtre, LITTRÉ observe : ,,on dit maintenant raffinage pour ces deux substances``.
Affinage du grain. ,,Procédé permettant par fonderie, traitement thermique ou déformation mécanique, de réduire la grosseur moyenne du grain d'un métal ou d'un alliage.`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Affinage par zone fondue. ,,Procédé de purification d'un métal par fusion localisée d'une zone et déplacement progressif de cette zone en fusion à travers un barreau à affiner.`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Rem. 1. Syntagmes fréq. : affinage de la bière, du fromage, du grain, de métaux, des monnaies, de l'or (Ac. 1798-1932), du salpêtre, du sucre, du verre, du vin; cave, période, phénomène d'affinage. 2. Dans le domaine de la métall. le mot désigne, outre l'opération dont l'effet est de purifier un métal, celle ,,qui consiste à étirer les aciers bruts et de cémentation en barres, et à en réunir et souder plusieurs ensemble`` (LA CHÂTRE t. 1 1865). 3. Parmi les autres domaines techn., citons : la reliure où affinage désigne ,,l'action de coller une bande de papier sur le côté du carton destiné à être passé dans le mors du volume, pour l'empêcher de s'émousser`` (BESCH. 1845); les text. ,,l'action de rendre le chanvre plus fin et plus beau au moyen de peignes serrés`` (ibid.); l'agric. ,,l'opération qui a pour but de diviser la terre et de la soumettre par là même plus parfaitement à l'accès de l'eau et à l'influence de l'air et de la lumière`` (ibid.). 4. Sur les rapp. sém. du terme affinage avec affinement, cf. affinement A 1 rem. — Des lexicographes ont relevé un emploi fig., extrêmement rare « action de polir (le style) » :
9. L'affinage du style n'en est pas la correction, encore moins la perfection : Florian l'a prouvé.
S. MERCIER, Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 14.
Attesté aussi ds BESCH. 1845, qui note son omission dans les dict. Non repris dans les dict. post., qui pour cette accept. mentionnent plutôt affinement.
P. méton. ,,Chanvre fin, beau, et de la plus belle qualité.`` (G. DOIN, Dict. des teintures, 1828, etc.).
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — 1. 1390 technol., « action d'affiner; opération par laquelle on rend une matière pure, en la dégageant des éléments étrangers » (7 sept. 1390, Ord., VII, 371 ds GDF. Compl. :Que si l'en continuoit ledit affinaige, la matiere dudit billon se pourroit trop degaster); 2. 1752 fig., synon. de affinement, (Trév. : Affinage se dit aussi de l'adresse que l'on a eue de rendre certaines choses plus fines et plus déliées).
Dér. de affiner; suff. -age.
BBG. — BADER TH. 1962. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAUDHUIN 1968. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BLANCHE 1857. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — COMTE-PERN. 1963. — DELORME 1962. — DUP. 1961. — Électron 1963-64. — FÉR. 1768. — FROMH.-KING 1968. — GRAND. 1962. — LASNET 1970. — LEM. 1966. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — NYSTEN 1814-20. — PRIVAT-FOC. 1870. — Sc. 1962.

affinage [afinaʒ] n. m.
ÉTYM. 1390; 1752, syn. de affinement; de affiner.
Action d'affiner.
1 Purification par élimination d'éléments étrangers. Raffinage. || L'affinage des métaux. || L'affinage de la fonte, par lequel on transforme la fonte en fer. Décarburation. || Affinage du grain (d'un métal). || Affinage des monnaies, du salpêtre.Affinage du verre, par élimination des bulles.
Absolt (le sens spécial dépendant du contexte). || Procéder à l'affinage. || Affinage et puddlage.
2 (XVIIIe). Dernière façon qu'on donne à un produit. Finissage. || Affinage des draps, du lin, du chanvre, etc. || Affinage de la bière.
Spécialt. Achèvement de la maturation des fromages. || Une cave d'affinage.Opération consistant à faire séjourner les huîtres dans des bassins spéciaux ( Claire) pour en améliorer le goût.
3 (1752). Vx. Affinement. || « L'affinage du style » (S. Mercier, Néologie, 1801).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affinage — AFFINAGE. s. m. L action par laquelle on affine, on purifie certaines choses, comme les métaux, le sucre. L affinage de l or. Cet or est déchu de tant de grains à l affinage. L affinage du sucre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affinage — Affinage. s. m. v. (Quelques uns disent Affinement.) L action par laquelle on affine. l or & les autres metaux. L affinage de l or. cet or est descheu de tant de grains, à l affinage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Affinage — Une cave d affinage de comté Le terme d affinage provient du verbe affiner. Agroalimentaire L’affinage est la période de maturation pendant laquelle le fromage reçoit de nombreux soins en cave. Plus la période de maturation est longue, plus le… …   Wikipédia en Français

  • affinage — (a fi na j ) s. m. 1°   Action d affiner. L affinage du fer ; l affinage des métaux. 2°   Affinage du sucre, du salpêtre ; on dit maintenant raffinage pour ces deux substances. 3°   Meilleure et dernière tonte qu on peut donner aux draps.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AFFINAGE — s. m. T. d Arts. Action par laquelle on débarrasse certaines choses, notamment les métaux et le sucre, de matières étrangères qui s y trouvent mêlées. L affinage de l or. Cet or est déchu de tant de grains à l affinage. L affinage du sucre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AFFINAGE — n. m. T. d’Arts Action d’affiner. L’affinage de l’or. Cet or est déchu de tant de grains à l’affinage. L’affinage du sucre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affinage — noun ( s) Etymology: French, from affiner to refine + age more at affine obsolete : act of refining (a metal) * * * † affinage Obs. 0 [a. Fr. affinage, n …   Useful english dictionary

  • Affinage — Als Affinage oder Affination wird ein Reinigungsverfahren bezeichnet, bei welchem die Verunreinigung durch ein Lösungsmittel entfernt wird. In diesem Lösungsmittel löst sich nur die Verunreinigung auf, nicht jedoch der zu reinigende Stoff. Mit… …   Deutsch Wikipedia

  • affinage — noun The aging of cheese as part of its manufacture …   Wiktionary

  • affinage — ● n. m. ►SPECIF Syn. de raffinage …   Dictionnaire d'informatique francophone


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.